En deuil et...

Logo
Vous traversez un deuil. C'est une étape très difficile de la vie. En accueil individuel, familial ou en groupe d'entraide, mon métier est de vous proposer un accompagnement pour vous comme pour votre famille.
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Les émotions autour du deuil

, 20:36 - Lien permanent

Les émotions sont nombreuses et parfois surprenantes lorsque l’on est en deuil. Elles arrivent par vagues, sans prévenir et peuvent déstabiliser encore plus l’endeuillé qui n’osera pas forcément en parler. Heureusement, vous ne devriez pas ressentir toutes ces émotions et il n’y a pas forcément d’ordre d’arrivée. Je veux vous en parler pour que vous sachiez que ce qui vous arrive participe au travail de deuil.

La peur est un sentiment récurrent, peur de ne pas y arriver, peur pour les enfants, peur de ne pas avoir assez d’énergie, peur de craquer, peur de devenir fou, peur de ne pas pouvoir… Avoir peur est une émotion normale lorsqu’on se retrouve confronté à une situation nouvelle, non choisie, inattendue et qu’en plus, on est dans une immense peine. Petit à petit, vous apprendrez à dépasser vos peurs, une à une, en vous faisant aider par vos proches, en inventant de nouveaux modes de fonctionnement. Faites-vous confiance, vous y arriverez.

La colère peut vous envahir et vous pourrez la ressentir contre beaucoup de monde : peut-être les médecins qui n’ont pas su sauver votre proche, peut-être les personnes qui n’ont pas dit ou pas fait ce que vous attendiez, qui n’ont pas su vous consoler ou être à vos côtés, peut-être le personnel funéraire qui n’a pas respecté exactement vos souhaits, peut-être contre vous-même ou encore contre celui ou celle qui a disparu. Ces sentiments de colère sont difficilement exprimables et supportables. Ils sont une expression de votre intense souffrance. Essayez d’en parler avec quelqu’un qui puisse vous comprendre et ne pas vous juger.

Lorsqu’on se retrouve confronté à cette immense douleur du deuil, on peut ressentir une sorte de culpabilité ou de honte, avoir l’impression qu’on n’en a pas assez fait, qu’on ne s’est pas assez bien occupé de celui ou celle qu’on aimait, qu’on aurait pu ou du être plus présent, avoir encore un geste ou un mot de plus qui aurait changé quelque chose. Parfois, on peut aussi avoir l’impression que les autres, la société nous juge, nous condamne. Chaque situation est particulière et chaque histoire est unique, mais sachez que de nombreux endeuillés, y compris ceux qui ont pris très grand soin de leur proche, peuvent ressentir cela.

Pour apprendre à vivre avec ces sentiments, il est nécessaire de les rendre supportables et pour cela, il existe une technique : dire et redire les émotions, les ÉCRirE, les CHanTer, les jOUer, les rÉCIter, les criER, les murMURer, les plEUrer, les faire entENDre…

N’oubliez jamais que vous pouvez trouver de l’aide auprès de vos proches, auprès d’un médecin, sur les forums. Vous n’êtes pas seul à traverser ces émotions dans cette épreuve.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.en-deuil-et.com/index.php?trackback/45

Fil des commentaires de ce billet