En deuil et...

Logo
Vous traversez un deuil. C'est une étape très difficile de la vie. En accueil individuel, familial ou en groupe d'entraide, mon métier est de vous proposer un accompagnement pour vous comme pour votre famille.
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

La fête des mères et la fête des pères

, 00:13 - Lien permanent

Comme elle est douloureuse cette période pour les orphelins, quel que soit leur âge ! Et pour les parents à qui il manque un enfant !

Nous voici dans la période de la fête des mères et de la fête des pères. Période difficile lorsqu’un parent ou un enfant manque à l’appel ! Il est douloureux d’être confronté à l’absence alors que le reste du monde est joyeux et semble uniquement se demander quel cadeau choisir.

A l’école, les enfants confectionnent des présents pour leurs parents, ou, parfois, grâce à l’initiative d’enseignants bienveillants, pour quelqu’un qu’ils aiment.

Dans les magasins et les médias, nous sommes constamment sollicités pour choisir le plus beau cadeau, ou le plus cher ! Et là, l’absence, déjà douloureuse au quotidien, est particulièrement criante.

Comment, dans cette ambiance de fête, affirmer sa souffrance ou sa tristesse ? Et que faire de ces dimanches festifs en famille alors qu’on a le cœur en miettes ?

Comment recevoir, avec joie et tendresse les cadeaux de ses enfants sans être submergé par la tristesse de celui ou celle qui manque ?

Autant y réfléchir et décider de faire ce qui vous fera du bien : rester tranquillement chez vous, faire une activité que vous aimiez faire avec votre mère ou votre père, aller au cimetière, faire une randonnée ou aller à la piscine, réunir quelques personnes qui vous comprennent et cuisiner pour les accueillir, aller au cinéma, regarder des photos...

Lorsqu’on a perdu un enfant, il est possible de consacrer un petit moment de sa journée à ce petit ange, laisser s’exprimer la douleur de son absence afin d’être disponible pour accueillir le bonheur de partager cette journée avec les vivants. Il peut être aussi important d’expliquer aux enfants votre tristesse. Ils comprendront que ce n’est pas de leur faute.

Il n’y a pas de règle, de bonne manière de faire. Cependant, vous trouverez certainement ce qui vous permettra, à vous et votre famille, de passer cette journée le mieux possible. En tous les cas, c’est une bonne occasion pour parler de celle ou celui qui vous manque, de vous remémorer les bons souvenirs et les anecdotes amusantes.

Prenez soin de vous.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.en-deuil-et.com/index.php?trackback/201

Fil des commentaires de ce billet